Ci-dessous  affiche et tract:

Citoyennes, citoyens
Nous sommes dans notre droit en refusant les compteurs linky
malgré les propos du personnel d’ENEDIS
La loi sur la transition énergétique n’oblige pas à l’installation
de ce compteur linky dans chaque habitation.


REUNION PUBLIQUE

D'INFORMATION SUR LES COMPTEURS LINKY
JEUDI 23 MARS
Salle des associations
LANTIC
20h00

Participation libre


Si vous voulez manifester votre refus :
- Signez la pétition sur internet :
http://www.petitionpublique.fr/?pi=LANTIC22 ou contactez nous.
- Envoyez une lettre recommandée à ENEDIS (ex ERDF) et à la mairie,

vous trouverez les modèles (voir modèle sur les sites évoqués ci-dessous) ou en récupérer lors de la réunion ou
nous contacter.
COLLECTIF LANTIC ANTI LINKY
Maïté : Tel : 06 82 60 95 98 ou Mail : fannydreveau@gmail.com

COMPTEURS COMMUNIQUANTS LINKY
DANGERS

Ce que ENEDIS (ex ERDF) ne dit pas :
VOUS POUVEZ REFUSER


Désastre économique et écologique : 5 milliards d’euros pour remplacer 35 millions
de compteurs en parfait état de marche par des compteurs qu'il faudra remplacer dans
20 ans. 5 milliards tous les 15 ans ….. Devinez qui paiera ?
Augmentation des factures : Linky disjoncte beaucoup plus tôt que les compteurs
actuels ; de fait, des millions d'usagers vont devoir prendre des abonnements plus élevés
(et donc plus chers) qui vont permettre à tous les intervenants (principalement edf et
enedis ) de capter des millions d'euros sur le dos des citoyens... »
Atteinte à la vie privée : les compteurs enregistrent des données permettant de déterminer
l'heure du lever, du coucher, la présence ou l'absence de personnes dans le logement,
diverses consommations. Autant de données qui traduisent l'intimité de la vie privée
et peuvent être exploitées à des fins commerciales ou autres.
Atteinte à notre santé et celle de nos enfants : Si le compteur n’est pas plus dangereux
qu’un grille-pain ( !) le « courant porteur en ligne » pulsé en permanence à travers
les fils non blindés de l'habitation émet des ondes électromagnétiques classées 2b (potentiellement cancérigènes) par l'OMS et nécessitera 740 000 antennes-relais supplémentaires.
Pannes à répétitions, incendies : Là, où ces compteurs ont été installés, de nombreux
incidents ont été observés (pilotes jour/nuit ne fonctionnent plus, des lampes clignotent,
équipements informatiques et domotiques détruits…) quand ce n’est pas la maison entière
qui a pris feu ! Et qui sait qui assure ces risques ?ce n'est pas l'assurance maison !
Et qui est le responsable ? La commune qui est propriétaire ? ENEDIS ?... pas de réponse
claire à ce sujet !
Les municipalités sont propriétaires des compteurs : il leur appartient aussi d’en
refuser le déploiement ( 336 communes à ce jour, l’ont déjà fait !)
L’Allemagne, la Belgique ont dit non à ce projet, le Canada, la Californie
remettent en place les anciens compteurs…

Retour à l'accueil